Du nouveau en avril : sachez ce que vous mangez

Depuis le 1er Avril 2017 ( et non, ce n’est pas un poisson ! ) les plats cuisinés à partir de viande ou de lait ( à partir du moment où ils contiennent au moins 8% de viande et au moins 50% de lait ) devront obligatoirement afficher l’origine de ces deux ingrédients. C’est une première en Europe, cette mesure est réclamée depuis 4 ans par des associations de consommateurs, suite au scandale de la viande de cheval trouvée dans certains plats cuisinés.

Pour la viande, l’étiquette devra préciser le pays de naissance, d’élevage et d’abattage des animaux, pour le lait : pays de collecte, de conditionnement et de transformation. Seuls les produits transformés avec 100% de viande française ou 100% de lait français pourront porter l’étiquette  » produit d’origine française ».

C’est plutôt une bonne nouvelle pour les personnes qui ne peuvent faire autrement que d’avoir recours à ces produits. Néanmoins, on peut quand même attirer l’attention sur le fait que ces mesures ne touchent pas toutes les préparations ( celle à base de + de 8% de de viande et de + de 50% de lait ), ce qui est fort dommage. De plus cette mesure sera à l’essai pendant 2 ans. ( Source : France Bleue )

 

Une deuxième nouveauté voit le jour sur le site gouvernemental : www.alim-confiance.gouv.fr

Vous pouvez désormais accéder aux résultats des contrôles sanitaires effectués depuis le 1er mars 2017 tout au long de la chaîne alimentaire et de connaître ainsi le niveau d’hygiène des établissements de production, de transformation et de distribution de vos produits alimentaires. ( source : www.alim-confiance.gouv.fr )

 

 

Et enfin , l’apparition d’un logo pourra être adossé sur les emballages des aliments pour informer le consommateur de sa qualité nutritionnelle. Cinq niveaux permettront de classer les produits selon leur teneur en matière grasse, sel et sucre. Ce code fonctionnera sur le modèle des classifications énergétiques .

Là aussi c’est une bonne nouvelle ! Sauf que … ce n’est que facultatif ! Espérons que cela créera une concurrence chez nos chers industriels pour afficher le plus d’étiquettes de valeur A sur leurs produits ! ( source : TF1)

 

L’avenir nous le dira !

 

Post Author: Aurélie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *